Le textile, un secteur dynamique!

Le Québec est l’un des foyers de l’industrie textile canadienne par la présence de petites et moyennes entreprises de haute technologie. Pour exploiter ces nouveaux créneaux et répondre à la demande du marché, l’industrie a dû procéder à plusieurs changements. Des investissements majeurs ont été faits ce qui a permis à ce secteur d’être dynamique, efficace et de se moderniser. En effet, le Québec se distingue de plus en plus dans des segments prometteurs comme l’environnement, la sécurité ou la défense. Plusieurs se spécialisent également dans les marchés médical et de la santé, des transports et de la construction. La province se classe bonne première quant à l’importance de son secteur textile par rapport au reste du Canada.

Aujourd’hui, au Québec, il s’agit de textile technique, intelligent et à valeur ajoutée, incluant les textiles possédant des propriétés thermiques, biologiques, électromagnétiques, etc. Le recyclage et la réutilisation des rebuts de l’industrie font désormais partie des pratiques courantes en entreprise. Cette évolution se présente actuellement parmi les meilleures perspectives d’avenir et de croissance. C’est ainsi que le secteur du textile québécois emploie plus de 12 000 travailleuses et travailleurs dans plus de 400 entreprises offrant des emplois de qualité et de bonnes conditions de travail. Les métiers y sont variés et se retrouvent dans différents domaines.

Des métiers en demande
dont certains sont admissibles aux PAMT

Le CSMO Textile a ciblé dix professions importantes et demandées dans la plupart des régions textiles du Québec : Montréal, Montérégie, Centre-du-Québec, Estrie, Chaudière-Appalaches et Capitale-Nationale. Voici deux exemples de professions parmi les plus recherchées par l’industrie :

OPÉRATRICE OU OPÉRATEUR D’ÉQUIPEMENTS DE PRODUCTION

  1. Salaire annuel : Entre 34 450 $ et 42 900 $ (Source : École polymécanique de Laval)
  2. Formation : 
    • DEP en Opération d’équipement de production
    • DEP Mise en œuvre de matériaux composites
    • Programmes d’apprentissage en milieu de travail (PAMT*) disponibles pour opérateur de métier à filer, opérateur de métier à tisser et opérateur de machines de préparation des fibres textiles et des filés.
  3. Tâches : Faire fonctionner les machines conventionnelles et numériques qui servent à fabriquer et à transformer la matière en divers produits textiles.
  4. Responsabilités :
    • Préparer la matière première et alimenter les différents équipements
    • Patrouiller dans l’aide de travail et veiller au fonctionnement optimal des équipements
    • Appliquer les méthodes de travail prescrites et sécuritaires
    • Enregistrer des données de production
    • Déceler les problèmes de production, les bris d’équipements ou la non-conformité et intervenir
    • Effectuer différents entretiens courants et réparer les défectuosités mineures**
    • Mélanger les teintures ou les produits selon les formules prescrites*
    • Étudier les patrons et préparer les machines*

*Formation offerte en emploi. Pour plus de détails, visitez csmotextile.qc.ca/specialisation-textile
**Selon le poste et l’entreprise

MÉCANICIEN(NE) INDUSTRIEL

  1. Salaire annuel : Entre 40 000 $ et 60 000 $ (Source : École polymécanique de Laval)
  2. Formation : 
    • DEP en Mécanique industrielle de construction et d’entretien
    • ASP en Mécanique d’entretien en commandes industrielles
    • DEP en Électromécanique de systèmes automatisés
    • Formation en emploi selon les équipements
    • Programme d’apprentissage en milieu de travail pour mécanicien industriel (PAMT)
  3. Tâches : Monter, installer, entretenir et réparer les machines et les systèmes mécaniques, hydrauliques, pneumatiques, électriques et électroniques, selon l’entreprise.
  4. Responsabilités :
    • Réparer différents systèmes et composantes mécaniques
    • Installer, ajuster, modifier, régler des machines
    • Remplacer et aligner les pièces mobiles
    • S’assurer de l’approvisionnement des pièces
    • Programmer des automates*
    • Identifier la cause des pannes, faire des essais et des vérifications
    • Appliquer le programme d’entretien préventif, courant et correctif de la machinerie
    • S’assurer que la conception ou les modifications des machines répondent aux normes et règlements
    • Participer à la résolution de problèmes et à l’optimisation de l’équipement

*Selon le poste et l’entreprise

Visionnez dix fiches sur des métiers en demande dans l’industrie textile québécoise.

Le PAMT : ça rapporte,…mais à qui?

Pour les employeurs

Les programmes d’apprentissage en milieu de travail (PAMT) offrent plusieurs bénéfices aux employeurs. Par exemple, pour chaque travailleur inscrit, l’entreprise bénéficie de plusieurs milliers de dollars en crédit d’impôt, soit 24 % des dépenses admissibles pour cette formation. S’il s’agit d’une personne immigrante, le crédit passe à 32 %. De plus, l’excédent de ces coûts de formation peut être comptabilisé par les entreprises assujetties à la Loi du 1% en formation. Le crédit d’impôt sur les salaires rattachés à l’apprentissage peut aller jusqu’à 9 000 $ par apprenti, par année. L’employeur aura un avantage qui motivera ses employés par l’amélioration de leur performance. Les employés deviennent plus polyvalents puisque formés selon le contexte de leur entreprise.

Pour les employés

Le programme est proposé selon le principe du compagnonnage. Les compagnes ou compagnons sont des personnes expérimentées qui transmettent leur savoir-faire et leurs compétences à des apprentis, c’est-à-dire à des collègues ayant peu pas de compétences liées au métier qu’ils souhaitent exercer.

  • Le compagnon se valorise ainsi dans l’exercice de son rôle et développe ses compétences quant à la communication et au transfert de ses savoirs.
  • L’apprenti quant à lui, apprend le métier tout en travaillant et en étant rémunéré. Il favorise son avancement au sein de l’entreprise. À la fin de sa formation, il reçoit une reconnaissance officielle grâce au certificat de qualification professionnelle.

Le PAMT est aussi la formule la plus courante liée à ce type d’apprentissage et vise les métiers pour lesquels la qualification est volontaire. C’est-à-dire ceux qui ne sont soumis à aucune réglementation particulière.

Êtes-vous prêt pour une carrière? Postulez pour un emploi dans le secteur textile.

Par le Comité sectoriel de main-d’œuvre Textile (CSMO Textile)
La mission du CSMO Textile est de favoriser la formation et le développement d’une main-d’œuvre de qualité et d’appuyer les entreprises dans la gestion efficace de leurs ressources humaines. Par sa connaissance du secteur, par ses activités de formation, de promotion de l’industrie et par ses services, le CSMO Textile vise un développement accru du secteur textile québécois.