Top 5 des profils les plus en demande en ÉSAC

Le secteur de l’économie sociale et de l’action communautaire (ÉSAC) est riche d’emplois diversifiés, valorisants, loin de la routine et à fortes valeurs. Connaissez-vous l’importance de ce secteur d’emploi au Québec?

L’économie sociale et l’action communautaire, c’est l’ensemble des organisations à but non lucratif et des coopératives qui ont comme mission de répondre aux besoins de leurs membres ou de la communauté, plutôt que de viser uniquement la rentabilité. Ces organisations fondent leurs actions sur des valeurs :

  • solidarité
  • autonomie
  • citoyenneté
  • gouvernance démocratique

Ces organisations font partie de notre quotidien. De la coop de vente de détails «Salluit» au Nunavik au Centre communautaire en santé mentale l’Éclaircie des Iles de la Madeleine en passant par le Cinéma Beaubien à Montréal ou la coopérative forestière des Hautes-Laurentides: Elles sont présentes dans toutes les régions du Québec!

En plus de faire une différence concrète au sein de la communauté, les organisations de ce secteur offrent des emplois valorisants et embauchent annuellement de nombreux employés qualifiés, comptant jusqu’à 200 carrières passionnantes!

En 2018, 319 893 personnes travaillent dans le secteur de l’économie sociale et de l’action communautaire, au sein de 16 590 organisations et regroupements et dans plus de 32 secteurs d’activité. Ainsi, des centaines de métiers et professions peuvent y être exercés.

Top 5 des profils les plus en demande.

Que vous soyez intéressé par l’intervention et la relation d’aide, l’animation les loisirs et sports, la gestion, l’administration ou l’environnement, le secteur de l’ÉSAC vous ouvre ses portes!

  • INTERVENTION ET RELATION D’AIDE

Vous avez à cœur le soutien à la personne, le contact direct et le travail sur le terrain?
Comme Marie-Claude Légaré-Coderre, travailleuse sociale et adjointe clinique au Centre de Pédiatrie Sociale Laval, vous pourriez avoir « la possibilité d’innover et de développer des moyens d’intervention différents et adaptés à chaque [individu]» en devenant intervenant/intervenante, conseiller/conseillère en emploi, travailleur social/travailleuse sociale, préposé/préposée d’aide à domicile ou aux bénéficiaires, etc.

  • ANIMATION, LOISIRS ET SPORTS

Vous êtes passionné(e) par l’animation, le loisir et le contact humain?
Le secteur de l’économie sociale et l’action communautaire et fait pour vous! Sans plus attendre, devenez animateur/animatrice, responsable de camp, moniteur/monitrice, sauveteur/sauveteuse, guide,… et vivez de votre passion, comme Eddy Mauris, directeur du Centre Sportif et Culturel Baja.

  • GESTIONNAIRE

Vous êtes un(e) gestionnaire dans l’âme? Planifier, organiser et coordonner vous allume?
Le secteur de l’économie sociale et de l’action communautaire vous offre une multitude d’opportunités de vous accomplir professionnellement et personnellement, en mettant au centre de votre travail les « valeurs d’engagement, d’entraide et d’égalité » décrites par Jamiey Kelly, Directeur de Ressources Humaines et Opérations – Santropol Roulant. Vous pourriez ainsi devenir directeur général/directrice générale, coordonnateur/coordonnatrice, directeur/directrice des opérations ou des communications, etc.

  • ADMINISTRATION

Vous êtes organisé(e), vous souhaitez apporter votre soutien et votre expertise à des organisations ayant une mission sociale?
Vous pourrez vous réaliser dans l’accomplissement de votre travail et vivre vos valeurs au quotidien en devenant adjoint/adjointe à l’administration, réceptionniste, adjoint/adjointe à la coordination, comptable, ou encore, comme Suzanne Brochu, adjointe à la direction au Centre d’action bénévole (CAB). Comme elle, vous pourriez profiter également de « conditions de travail avantageuses, notamment en ce qui a trait à la conciliation famille-travail et aux vacances ».

  • ENVIRONNEMENT

Grand soleil ou neige, peu importe, vous aimez travailler dehors et profiter du grand air?
Le secteur de l’économie sociale et l’action communautaire est à la recherche de personnes qui, comme Marie-B. Pasquier, architecte-paysagiste et fondatrice d’Ici et Là coop d’aménagement, veulent « [se] sentir utile pour [leur] communauté », que ce soit en tant qu’aide jardinier/jardinière, ingénieur forestier/ingénieure forestière, technicien forestier/technicienne forestière ou encore horticulteur/horticultrice.

De nombreuses carrières à impact social vous attendent, faites le saut!

Pour en savoir plus, venez visiter la section « Faire Carrière »  du site web du Comité sectoriel de main-d’œuvre de l’économie sociale et de l’action communautaire (CSMO-ÉSAC). Vous y trouverez plus de 200 fiches-métiers et de nombreux témoignages.

Par Florine Gelineau, CRHA, Chargée de projet à la relève et au développement du CSMO-ÉSAC