Retour aux études à 30, 40 ou 50 ans : comment s’y préparer

Vous y pensez depuis un certain temps et votre décision est prise : vous comptez retourner aux études! On ne se le cachera pas, même si beaucoup de personnes relèvent ce défi, ce n’est pas toujours facile de retourner sur les bancs d’école quand on a 30, 40 ou 50 ans. Voici quelques étapes à effectuer avant de faire le grand saut et quelques trucs pour s’en sortir, un coup lancé!

Le choix du programme

Tout d’abord, il est important de choisir le programme d’études que vous voulez rejoindre. Est-ce que vous souhaitez choisir un programme universitaire, collégial, professionnel ou issu de la formation continue? Ensuite, prenez le temps de vous renseigner avant de prendre une décision. Certains programmes pourraient vous convenir cependant, leur durée ou leurs conditions d’admission peuvent devenir un frein. Enfin, n’hésitez pas à communiquer avec les départements de programme pour en apprendre plus sur les conditions d’admission, le régime d’études ou encore les perspectives d’emploi après la formation.

Sinon, l’alternative des études à distance, via les différents programmes de Cégep@distance ou de la Télé-Université notamment, ne nécessite aucun déplacement et vous permet également de vous concentrer sur vos cours au moment qui vous convient le mieux.

La planification

Souhaitez-vous commencer à la session d’automne ou à la session d’hiver (en janvier)? Aimeriez-vous un retour à distance, à temps plein ou à temps partiel? Avant de prendre votre décision, sachez que dans certains cas, il est possible de commencer un nouveau programme au milieu du calendrier scolaire. Alors, avant de franchir le pas, informez-vous auprès de votre institution scolaire.

Les cours préparatoires ou de rattrapage

Il se peut que vous deviez suivre des cours de rattrapage ou des cours compensateurs, voire passer différents tests pour être admis dans votre nouveau programme de formation. Renseignez-vous le plus tôt possible sur les différentes options qui s’offrent à vous!

L’appui de la famille

Le soutien moral de votre conjoint(e) et de vos enfants vous permettra de vous concentrer davantage sur vos études et d’éviter le sentiment de culpabilité qui survient à cause de l’argent ou parce que vous consacrez moins de temps à votre famille.

Concernant votre budget

Il est primordial de faire un budget afin de prévoir les dépenses reliées à vos études. Comme vous pouvez vous en douter, passer d’un budget de travailleur à celui d’un étudiant implique des sacrifices et une redéfinition complète de ses priorités de dépenses. Que vous soyez seul ou en couple, avec ou sans enfants, tenez compte de vos obligations financières sans que votre entourage en souffre. Qui sait, peut-être que votre situation vous donne droit à des bourses particulières (parent monoparental, excellents résultats scolaires) et à l’aide financière aux études. Renseignez-vous!

Le processus d’admission

Tous vos questionnements sont répondus, c’est le moment de vous inscrire! Rassemblez les documents nécessaires à la création de votre dossier d’admission.

J’espère que ces différentes étapes vous donnent le goût de poursuivre votre projet d’études et de conserver votre plaisir d’apprendre. Malgré les efforts et les sacrifices, la majorité des étudiants et étudiantes ne regrettent aucunement un retour aux études. Leurs études représentent à la fois une source de valorisation et une occasion d’améliorer leurs conditions de vie.

Par Judith Hébert, conseillère en emploi chez Centre Horizon Carrière – CJE Viger-Jeanne-Mance

Ce billet est inspiré de différents articles, dont ceux de Jobboom, Extra et le Centre d’aide étudiant de l’Université Laval.