Prendre soin de sa santé mentale au travail

Bon nombre d’études confirment que le travail exerce une influence sur la santé mentale d’une personne. En fait, il est démontré que les personnes qui occupent un emploi sont plus susceptibles d’avoir une meilleure santé mentale que celles qui ne travaillent pas, car le travail permet de briser l’isolement, d’éviter la précarité financière en garantissant un revenu et d’acquérir de nouvelles compétences, ce qui est bénéfique pour l’estime de soi.

Toutefois, le fait de travailler peut également avoir un effet négatif sur la santé mentale et physique d’une personne, lorsque celle-ci est confrontée à des conditions de travail qui ne sont pas favorables, que le profil de l’individu et le poste qu’il occupe ne sont pas en adéquation ou encore lorsque le contexte de travail est inadapté, voire négatif. Ces conditions peuvent engendrer un niveau de stress excessif, voire de détresse psychologique, chez la personne et favoriser l’apparition de problématiques de santé mentale ou d’un syndrome d’épuisement professionnel.

Sachant que la dépression et les troubles anxieux sont les troubles de santé mentale les plus fréquemment rencontrés chez la population active sur le marché du travail, il est recommandé de consulter lorsque les premiers symptômes de maladie mentale se manifestent, car la prise en charge rapide de la personne augmente ses chances de bénéficier d’une guérison rapide.

La prévention et la gestion du stress au travail sont des facteurs clés pour prévenir l’apparition de problématiques en santé mentale liées au travail. Voici quelques recommandations émises par le gouvernement du Québec : 

  • Utilisez l’entièreté des pauses prévues à votre horaire;
  • Participez aux programmes favorisant la santé des employés lorsqu’ils sont offerts dans votre milieu de travail;
  • Pratiquez des activités avec vos collègues dans un contexte social ou en dehors du travail;
  • Lorsque vous vous sentez victime de harcèlement ou d’injustice dans le cadre de votre travail, n’hésitez pas à en faire part à votre employeur ou à un proche;
  •  Évitez la surcharge de travail en apprenant à dire non lorsque vous sentez que votre charge de travail devient excessive.

L’information fournie dans cet article ne remplace en aucun cas l’avis d’un professionnel de la santé. Si vous avez des questions au sujet de votre santé mentale ou celle d’un proche, vous pouvez rejoindre Info-Santé en composant le 811 ou consulter un professionnel de la santé.

Par Daphné Savard, responsable des communications chez Horizon-travail

Articles connexes